46Nouakchott,  19/03/2015  -  Les travaux d'une rencontre de concertation, organisée par le Haut-Commissariat aux réfugiés maliens en collaboration avec le ministère des affaires économiques et du développement, sur la protection et le secours des réfugiés maliens dans le camp de Mbéra au Hodh Charghi et l'appui de l'Etat ont été ouverts jeudi à Nouakchott.

La rencontre, à laquelle prennent part des ambassadeurs, des Représentants d'organismes et d'agences internationales, vise la discussion des conditions des réfugiés dans le camp ainsi qu'à attirer l'attention des organisations internationales sur leur situation difficile en vue de leur fournir de l'aide.

Le ministre des finances, ministre des affaires économiques et du développement par intérim M. Moctar Ould Diay a mis en exergue à cette occasion les impacts négatifs consécutifs au conflit du Nord Mali en 2012 sur les Etats voisins, qui ont accueilli des milliers de réfugiés maliens, surtout la Mauritanie où plus de 100 mille réfugiés ont traversé les frontières. 

Il a souligné également que sur orientation du Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, le camp de Mbéra dans la wilaya du Hodh Charghi a été équipé avec la collaboration du Haut-commissariat aux réfugiés pour assurer un asile décent à ces infortunés ainsi que pour leur permettre l'accès aux services de base. 

Il a indiqué par ailleurs qu'au moment où la Mauritanie fait appel à tous les partenaires, en particulier aux organisations d'assistance, elle continue d'accorder toute l'aide nécessaire aux réfugiés maliens, précisant que l'actuelle visite effectuée hier, mercredi, par le Président de la République, au camp de Mbéra est une preuve vivante de cet appui.

Le ministre a remercié tous les intervenants qui ont apporté leurs contributions à la Mauritanie dans ces moments difficiles, en particulier le Haut-commissariat aux réfugiés qui a accompagné ce processus.

Le Haut-commissaire aux réfugiés M. Bruno Geddo, a exprimé dans son mot ses remerciements aux autorités mauritaniennes pour leur disponibilité d'héberger ces réfugiés, appelant tous à participer activement à la conception d'une solution à ce problème humanitaire ainsi qu'à réfléchir sur la création d'opportunités de travail et d'activités génératrices de revenus à ces réfugiés, tout en accordant un intérêt particulier à l'aspect culturel.

Il a invité enfin la communauté mondiale et les organisations humanitaires à déployer davantage d'efforts pour l'amélioration des conditions de vie et de santé des réfugiés maliens.

La rencontre s'est déroulée en présence de la commissaire aux droits de l'homme et à l'action humanitaire Mme Aichetou Mint Mhaiham.