21 10 2019 M 00 00 11 Nouakchott, 21/10/2019 Le Centre de Médias, de Sensibilisation et de Formation, au niveau du Commissariat aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec  la Société civile, a abrité ce lundi les activités commémoratives de la Journée Africaine des droits de l’homme

, célébrée cette année sous le thème : « Le respect des droits des réfugiés, des revenants et des déplacés à l’intérieur de leur pays en Afrique ».

Le chargé de mission au Commissariat, par intérim Commissaire Adjoint aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec  la Société civile, M. Ahmed Salem ould Khtour, a affirmé, dans un mot prononcé pour la circonstance, que la célébration de cette journée dénote de la place importante que la Mauritanie occupe dans le contexte africain, preuve du renforcement des relations distinguées avec le système africain des droits de l’homme.

Ould Khtour a dit que la promotion et la protection des droits de l’homme occupe une place qui témoigne de son importance dans le programme de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani. Ce qui, souligne-t-il, s’est reflété dans les nombreuses mesures prises et les engagements dans ce sens, incorporés dans les politiques générales du Gouvernement.

Il a ajouté que toutes ces mesures ont permis à la Mauritanie de bénéficier de la confiance de la communauté internationale, dans la mesure où le pays a été élu la semaine dernière membre du Conseil des Droits de l’Homme lors des travaux de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Le Commissaire Adjoint par intérim aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec  la Société civile, a indiqué que la Mauritanie est décidée à renforcer et à consolider la protection des droits de l’homme à travers l’exécution des divers programmes et stratégies en rapport, en plus de la poursuite de l’ouverture et du traitement positif avec les différents mécanismes internationaux et régionaux des droits de l’homme, sans oublier la coopération constructive avec l’ensemble des partenaires.

Les activités commémoratives de cette journée se sont caractérisées par la présentation d’exposés relatifs aux mécanismes adoptés pour protéger et promouvoir les droits de l’homme, en particulier au niveau africain.

Les participants ont suivi à cet égard des interventions. L’une a été présentée par la Directrice de la Promotion des Droits de l’Homme, Madame Fatimetou mint Ndiayane, qui a évoqué la méthodologie générale du système africain des droits de l’homme. L’autre a été présentée par le Coordonnateur du Centre de Médias, de Sensibilisation et de Formation, M. Isselmou ould Salihi, portant sur les mécanismes de respect des droits des réfugiés, des revenants et des déplacés en Afrique et les modalités idoines d’y faire face.

La cérémonie s’est déroulée en présence des conseillers et des directeurs au niveau du Commissariat.(ami)