60Nouakchott,  01/06/2015  -  Le ministre des relations avec le parlement et de la société civile et porte parole du gouvernement, Dr. Izidbih Ould Mohamed Mahmoud a présidé lundi matin à Nouakchott la cérémonie de lancement des travaux d'une session de formation sur les droits de l'homme, organisée par l'ambassade du Canada et l'association " journalistes pour les Droits de l'Homme" au profit de 20 journalistes. 

Les participants à cette rencontre suivront, deux jours durant, des exposés permettant de les outiller dans la planification, la conception et l'analyse de reportages sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Dans son mot d'ouverture, le ministre a indiqué que cette session est le fruit de la coopération mauritano-canadienne, qui ne cesse de se développer et de se renforcer davantage avant de louer l'important travail réalisé, ces dernières années, par la Mauritanie en matière de respect des droits de l'homme et de renforcement des libertés sous la direction de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Il a, par la suite, mis en exergue le rôle des journalistes et des leaders d'opinion dans l'accompagnement des efforts du gouvernement visant à libérer les énergies et à construire une société de savoir, de justice, de progrès et de prospérité. 

DR Izidbih Ould Mohamed Mahmoud aussi précisé, qu'au niveau des pays arabes et africains, la Mauritanie est leader dans le domaine du respect des libertés et de l'enracinement de la culture des droits de l'homme. Il a également noté que le gouvernement a oeuvré pour l'amélioration du cadre de vie de tous les mauritaniens dans un état de droit et de respect des institutions qui garantissent les libertés et défendent la dignité humaine.

La conseillère politique à l'ambassade du Canada, Mme Pamela Moore a, pour sa part, précisé que le Canada et la Mauritanie sont actifs dans différentes commissions relatives aux droits de l'homme. Elle a ajouté que le Canada soutient notre pays dans ses efforts de consécration des droits de l'homme avant de souligner que l'intégration des droits de l'hommes dans l'approche journalistique est essentielle pour le bon fonctionnement de la démocratie. 

La représentante du bureau du haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a, pour sa part précisé, au nom du représentant de cette institution, que les journalistes sont amenés à jouer un rôle essentiel en matière des droits de l'homme à travers les sujets qu'ils traitent pour éduquer et sensibiliser le public sur des thématiques importantes dont notamment la lutte contre l'esclavage, les droits de l'enfant et le droit à la santé. Elle a souligné que ceci implique le respect des règles de déontologie en matière de journalisme dans le traitement des informations mais également et surtout le respect des droits de l'homme par les journalistes eux-mêmes .